Capturer Dakar pendant la COVID-19 : Société par Alia Hoballah

Stories

Ce que je sais, c’est que nous devons continuer à nous protéger et protéger nos proches, certains plus vulnérables que d’autres. Prenons au sérieux les mesures instaurées pour notre sécurité. 

Société à Dakar durant la COVID-19

Que racontent vos photos ?

J’ai souhaité montrer que ce virus touche tout le monde et toutes les catégories sociales. La réalité est que le masque est devenu l’accessoire de nos vies, et celui-ci sauve des vies. La société sénégalaise a dû s’adapter à cette restriction que certains arrivent à respecter encore et d’autres moins.

Pourquoi ces photos sont-elles vos préférées ?

Parce qu’elles montrent que malgré la pandémie, la vie continue. Ces photos racontent chacune une histoire. Ce monsieur en boubou vêtu d’une tenue traditionnelle qu’il accompagne d’un accessoire indispensable pour sa santé et celles de ses proches. J’ai été interpellée aussi par la vendeuse de cacahuètes dont seuls ses yeux plissés et ses pommettes dévoilent le sourire, par vendeur du coin, rêvant de jours meilleurs…

Nous sommes obligé.e.s de continuer à vivre, à travailler pour subvenir à nos besoins, nourrir notre famille, payer nos fins de mois. Tout cela dans le plus grand respect des mesures d’hygiène, que sont le port du masque et le lavage régulier de nos mains.

Qu’avez-vous pensé de la thématique « Capturer Dakar pendant la COVID-19 » ?

Cette thématique m’a particulièrement touchée, car nous entendons souvent dire que tout se lit dans les yeux. J’ai donc pu observer dans leurs yeux à peine visibles derrière le masque, de l’inquiétude, de l’incompréhension, de la vigilance, de l’innocence, de la colère. Des yeux laissant paraître ces rides d’expression qui, quelques fois s’accentuent quand ils sourient ou froncent leurs sourcils. Les yeux sont simplement le miroir de l’âme.

Cette mission m’a permis de me rendre compte que certain.e.s ne réalisent pas le danger de ce virus ou veulent-ils/elles se cacher de la réalité ? Ce que je sais, c’est que nous devons continuer à nous protéger et protéger nos proches, certain.e.s plus vulnérables que d’autres. Prenons au sérieux les mesures instaurées pour notre sécurité.

Alia Hoballah

Alia Hoballah

Alia Hoballah est une jeune dieteticienne, spécialisée dans l’agriculture biologique, tombée amoureuse de la photographie au gré du hasard. « La photographie est pour moi un voyage à travers le temps et l’espace. L’instant est capturé, le temps est alors mis en pause et le souvenir du moment est rendu éternel. »