Rapport de l'étude-bilan sur les projets et programmes migratoires 2005-2019 au Sénégal
Rapport

Rapport de l'étude-bilan sur les projets et programmes migratoires de 2005 à 2019 au Sénégal

'Une avalanche de financements pour des résultats mitigés'
For free

Depuis 2005, suite à la médiatisation spectaculaire de nombreux décès de femmes,
d’hommes et d’enfants sur les routes migratoires vers l’Europe, le Sénégal a multiplié les projets et programmes relatifs à la migration clandestine, en grande partie soutenus par l’Union européenne et plusieurs de ses États membres (France, Italie, Espagne).
Le présent rapport propose un bilan de ces projets et programmes pour la période 2005-2019. Au vu des documents consultés et des entretiens réalisés dans le cadre de cette étude, plus de 200 milliards de francs CFA (environ 305 millions d’euros) ont été investis dans le domaine de la migration sur cette période, avec pour principaux objectifs de limiter les départs, que ce soit par un meilleur contrôle des frontières ou en essayant d’améliorer les conditions socioéconomiques dans les zones de départ, et de favoriser les retours (partie 1).
Malgré l’ampleur des financements, les résultats sont mitigés 1 et le phénomène de la migration irrégulière continue de prendre de l’importance (partie 2). Cela peut s’expliquer par un contexte institutionnel national marqué par un éparpillement des acteurs et par une absence de politique nationale claire et cohérente (partie 3).

Product details
Date of Publication
Mai 2020
Publisher
Fondation Heinrich Böll Sénégal
Number of Pages
26
Licence
Table of contents

Résumé exécutif                                                                                                4

Sommaire                                                                                                           6

Liste des acronymes et des sigles                                                                  7

Introduction et méthodologie                                                                        8

Bilan des projets et programmes liés à la migration de 2005 à 2019    10

2005 – 2012 : le verrouillage des possibilités de migration                     10
légale vers les pays de l’Union eeuropéenne

2012 – 2015 : favoriser les investissements productifs                            11
de la diaspora et les retours

2015-2019 : « lutter contre les causes profondes de la migration »,      13
l’aide au développement au service du contrôle de la migration

Malgré l’augmentation exponentielle des financements,                       14
des résultats mitigés

Un éparpillement des responsabilités institutionnelles et                     15
une absence de politique claire et cohérente

Des projets qui répondent avant tout aux attentes des bailleurs          15

Des frustrations grandissantes quant à des projets et programmes     16
qui ne bénéficient pas aux populations

Les transferts de la diaspora, une ressource faiblement valorisée ?    17

Conclusion et recommandations                                                                  18

Annexe 1 : Documents consultés                                                                  19

Annexe 2 : Répertoire des projets et programmes mise en oeuvre       20

Annexe 3 : Liste des projets financés dans le cadre du Fonds                22
fiduciaire d’urgence de l’Union européenne au Sénégal

Annexe 4 : Autres projets compilés mais sans disposer                          26
de données spécifiques sur les budgets